pdlv FAKTORY

L'assurance n'est pas au même prix partout

15 Mai 2017 , Rédigé par Lucas NONYM Publié dans #Actualité

L'assurance n'est pas au même prix partout

Robert Minoret est ce que l'on appelle plus communément un conducteur à risque. Avec sept accidents durant les trois dernières années, il est désormais la bête noire des assureurs. Sa solution pour se faire assurer à moins cher a surpris tout le monde... Même sa femme.

Des primes stratosphériques

Pas loin de 8 000 € par an pour assurer une Citroën Xantia au tiers, c'en est trop pour Robert Minoret. Bien qu'il ne soit pas en position de force, ce marseillais a cherché en vain des solutions pour réduire le prix des mensualités. Ses sinistres ? Des accrochages dans des parkings. Exclusivement. Dont trois fois dans la voiture de son voisin. Pour autant, Robert continue de vanter "son compas dans l'œil". Un avis pas vraiment du goût de son assureur, dont nous tairons le nom, mais qui nous a confié que "Monsieur Minoret est le pire assuré que je n'ai jamais eu, c'est un désastre. Il ne parcourt que 5 000 km par an mais parvient à créer plus d'accident qu'une famille entière réunie en un siècle".

De fortes inégalités

Si Robert Minoret nous a demandé d'intervenir, c'est suite à un échange avec son ancien collègue André. "Avec Dédé, on était collègue" amorce Robert. André est dans la même situation que Robert, de très nombreux accidents routiers à son actif et un malus tout aussi impressionnant que celui de Robert. Le soucis ? André paye bien moins cher son assurance que son collègue resté à Marseille. La raison ? Toutes les primes d'assurance ne sont pas égales. Elles demandent même fortement du lieu de résidence.

L'assurance n'est pas au même prix partout

La preuve en infographie

Nous nous sommes procuré cette infographie, qui résulte d'une étude récente. Elle démontre que toutes les régions ne sont pas égales. En moyenne à Nantes (où réside André), la prime moyenne est de 522 € quand elle grimpe à près de 800 € chez notre ami Robert. Aux dernières nouvelles, ce dernier envisagerait un départ pour Nantes, intéressés "par les machines de l'Île et par des bistrots sympas".

Partager cet article

Commenter cet article