pdlv FAKTORY

Le facteur tuneur a retrouvé son poste

23 Mars 2016 , Rédigé par Thomas DROUART Publié dans #Emploi

Le facteur tuneur a retrouvé son poste

En mai dernier, José Paterga, facteur, était licencié pour avoir pratiqué le tuning sur son Renault Kangoo de service. Grâce à un formidable élan de solidarité, l'homme a pu retrouvé hier, son emploi de facteur dans la Creuse. Mieux que ça, il bénéficiera de quelques privilèges. Une première dans le domaine.

Une affaire qui a fait grand bruit

José Paterga, après avoir personnalisé son Renault Kangoo, fut licencié sans ménagement. Vous avez été nombreux à vous révolter contre cette décision estimant que le tuning n'entâchait en rien la qualité de son travail. Mieux, une pétition a été lancée afin que l'homme puisse être réintégré. Une manifestation eut même lieu afin d'appuyer la demande. Le 15 mars 2016, presque un an après le licenciement, José Paterga a été invité à La Poste pour signer de nouveau un CDI.

Des aménagements personnalisés

Le mercredi 16 mars, tous les postiers étaient réunis afin d'attendre l'homme du jour, José Paterga. 10 h 13, une musique de rap se fait entendre au loin puis arrive enfin la Mégane 1 entièrement carrossée tuning de l'homme. Des néons battent le rythme de la musique. Attendu dans le bureau du chef de l'agence, José s'est vu remettre les clés d'un Renault Kangoo 2 de 2010, plus récent que son ancien véhicule de service. "Mes anciennes jantes passent pas dessus, mais j'ai ramené de quoi le tuner déjà", confie José Paterga visiblement très inspiré.

"Merci à tous de m'avoir soutient"

Une semaine plus tard, le véhicule de service est déjà profondément remanié, aux goûts de l'homme, qui pendant ses 8 mois de chômage a pu approfondir sa passion. Nous apprendrons à la fin de l'entretien que son chef de service lui a accordé une subvention de 4 500 € afin de mettre le Renault Kangoo à son goût. Aux dernières nouvelles, il restera environ 700 € à investir. "Une peinture au black, ça passera dans le budget", affirme José Paterga, confiant.
L'homme terminera par un message de remerciement, preuve de sa grattitude : "Merci à tous de m'avoir soutient". Une belle histoire.

Article n°70

Partager cet article

Commenter cet article