pdlv FAKTORY

"Le permis, c'est trop cher", excuse favorite des personnes en voiture sans permis

21 Mars 2016 , Rédigé par Lucas NONYM Publié dans #Actualité

"Le permis, c'est trop cher", excuse favorite des personnes en voiture sans permis

Mardi matin, nous étions postés devant la concession Aixam de Nogent-le-Rotrou, dans l'Eure-et-Loir afin de répondre à une question simple : pourquoi rouler en voiture sans permis en 2016 ? Nous avons ensuite collecté les réponses afin d'en établir une brève analyse.

Un sondage moyennement bien accueilli

Postés devant la concession Aixam, nous souhaitions simplement recueillir des avis concernant notre problématique : Pourquoi rouler en voiture sans permis ?. C'est Dylan R. qui fut le premier a nous gratifier d'un "Ça vous regarde pas", avant d'accéder à une Aixam Crossline et de démarrer sur les chapeaux de roue, visiblement énervé par notre question. Les autres interrogés furent moins agressifs mais tout de même agacés. Serait-ce la question tabou de la décennie ? Oui, assurément.

"Le permis, c'est trop cher"

Stacey O., notre troisième interrogée a apporté en première la réponse qui nous a été le plus donnée : "Le permis, c'est trop cher". Elle a admis se sentir "arnaquée"
de "débourser 1 500 € pour un permis alors qu'avec une voiture sans permis, y a pas à payer". Confiante, nous la voyons alors prendre la route au volant d'une Aixam Crossline bien optionnée que le configurateur nous estime à 18 000 €. Assurément, la question du permis trop cher est revenu de très nombreuses fois et il est réellement inconcevable de dépenser de l'argent pour avoir le droit de rouler.

"Je préfère une Aixam qu'une Twingo"

Cette phrase provient de Raymond E. visiblement énervé par la question. Pour lui aussi, le permis de conduite, "c'est un truc de beauf". Il ose même remettre en question cet examen en s'appuyant sur une question philosophique : "Il faut vraiment être con pour passer le permis alors qu'avec une voiture sans permis, c'est gratuit pour rouler. C'est carrément plus économique".
Des arguments qui ont fait mouche auprès de Maxence D., notre collaborateur qui a réalisé l'interview et qui envisage très sérieusement de prendre un prêt sur 5 ou 10 ans afin d'acquérir lui aussi une voiture sans permis pour faire des économies.

Article n°69

Partager cet article

Commenter cet article