pdlv FAKTORY

58 | Voitures brûlées du nouvel an : un marché juteux

18 Février 2016 , Rédigé par Thomas DROUART Publié dans #Actualité

58 | Voitures brûlées du nouvel an : un marché juteux

Les voitures brûlées au nouvel an, c'est presque devenu une institution française. Lors du réveillon dernier, ce sont pas moins de 804 voitures qui ont été volontairement incendiées. Mais derrière cela, un marché juteux et parfaitement organisé entre pyromanes, assureurs et propriétaires de voitures qui cherchent désespérément à vendre leur voiture. On décrypte.

Comment procèdent-ils ?

Donovan est l'exemple type du magouilleur ultime et non du hors-la-loi. Cet homme de 27 ans a acheté sur un coup de tête une Laguna II essence, un modèle "qui marche fort" mais malheureusement invendable en cette fin d'année 2015. Il décide alors de mener l'enquête et envisage de faire disparaître son véhicule. Citoyen modèle, il éteint son joint de cannabis se rend chez son assureur, déclarant à ce dernier son intention de faire disparaître le véhicule "tout en touchant du fric".

La démarche à adopter

L'assureur lui explique alors la démarche. Donovan est d'abord invité par l'assureur à organisé la disparition de sa Laguna. Il remplit un formulaire et suivant les conseils du professionnels, il stationne son véhicule sur une place parisienne, à la sortie d'une discothèque, le 31 décembre. Il dispose également des feuilles au format A3 mentionnant "fuck la jeunesse", "allez tous vous faire enculer" ou encore "Marine, rdv en 2017". Le lendemain matin, le véhicule est incendié.

Le remboursement

Donovan s'est ensuite rendu à son assurance où la police l'attendait pour une procédure d'incendie volontaire mais aussi de fraude à l'assurance. Aux dernières nouvelles, il s'agirait d'un cas isolé. Donovan n'a pas été remboursé et circule actuellement à vélo.

Article n°58

Partager cet article

Commenter cet article