pdlv FAKTORY

43 | Grâce à ce système, La Poste divise par 2 ses temps de livraison

4 Septembre 2015 , Rédigé par Lucien MAURICET Publié dans #Emploi

43 | Grâce à ce système, La Poste divise par 2 ses temps de livraison

Confronté à des délais de livraison toujours plus conséquents depuis l'arrêt des TGV Postaux récemment, La Poste doit miser sur d'autres moyens. Sa dernière innovation vous promet des délais divisés par plus de deux. Comment ? Simplement en faisant appel à des prestataires de qualité qui vous assurent un transport jusqu'à 280 km/h.

Faire face à la demande

Le problème de livraisons tardives de colis interviennent dès le 27 juin 2015, date à laquelle les TGV jaunes affectés au service de La Poste ont pris leur retraite anticipée.  Plusieurs solutions ont alors été envisagées mais une seule fut retenue, celle de s'allier à plusieurs conducteurs de type "Go fast" afin de convoyer des cargaisons comprenant pour moitié des colis postaux. L'idée peut surprendre mais le tout demeure bien goupillé. L'organisme de livraison a ainsi offert trois Audi RS6 d'une valeur unitaire de 125 000 € aux conducteurs rapides.

Rapide et performant

Ces derniers doivent charger leur véhicule avant chaque mission. Les surpuissants breaks sérigraphiés disposent ainsi d'un coffre séparé en deux parties. De l'un, les colis pouvant contenir des substances illicites et de l'autre des colis à destination de particuliers et de professionnels situés à proximité du lieu de dépose de la marchandise. Les conducteurs "Go fast" doivent ainsi tous les matins à 7 heures se rendre à l'agence La Poste la plus proche, informer du lieu de dépose de la marchandise choisie. Ils ne leur restent plus qu'à charger le break allemand et prendre la route jusqu'à 280 km/h.

100% de satisfaction

Le service n'a pour l'instant reçu que des avis favorables, avec des colis livrés parfois à l'autre bout de la France en seulement 3 heures. Il y a fort à parier que le développement continu ne permettra qu'améliorer davantage le rendement de ce nouveau dispositif, avec probablement des véhicules encore plus sportifs afin de réduire les temps de trajets et "d'aller aussi vite que nos anciens TGV", confie Jean-Christophe BIAIRE, nommé à la tête du département "Go fast avec La Poste" en juillet dernier.

Article n°43

Partager cet article

Commenter cet article