pdlv FAKTORY

Le facteur licencié pour avoir tuné son Kangoo La Poste

1 Mai 2015 , Rédigé par Thomas DROUART Publié dans #Insolite

Le facteur licencié pour avoir tuné son Kangoo La Poste

Cela faisait près de neuf ans que José travaillait à la Poste en tant que facteur dans la Creuse. La situation dans laquelle il se trouve divise : a-t-il bien fait de pratiquer le tuning sur son véhicule de fonction ou non ? Nous avons essayé d'en savoir davantage en interrogeant l'homme désormais au chômage.

Passionné de tuning depuis ses 32 ans

Pour José, la passion du tuning est arrivée "comme une envie de pisser", pour reprendre son expression favorite. En 1996, il débute le tuning de sa Peugeot 205, qu'il remplace rapidement par une 405 dans des couleurs discutables. En 2006, il décroche un emploi à la Poste en tant que facteur. Sa voiture personnelle ayant rendu l'âme dans un terrible accident, il reporte son amour du tuning sur le Kangoo de fonction qui lui permet de faire ses tournées de facteur. Le Kangoo arbore alors rapidement des jantes alliage de 17 pouces, des vitres teintées, deux sorties d'échappement et deux prises d'air...

"Personne m'a prévient"

José a appris seulement la semaine dernière que sa pratique du tuning sur son véhicule de fonction n'était pas autorisée. Il perd son emploi dans la foulée. "Personne m'a prévient que c'était pas légal" s'appitoie l'homme conscient de perdre "Kankan", le surnom qu'il a donné au ludospace Renault. Désemparé, il s'est proposé de racheter le véhicule à la condition d'y laisser les stickers à l'effigie de la Poste. La demande lui est refusée. Le licencié a tout de même pu récupérer ses jantes alliage mais s'est trouvé rapidement déboussolé : "J'ai pris du coup une Mégane pour la remplacer mais les jantes passent pas". Nous souhaitons de tout cœur à José de pouvoir de nouveau assouvir sa passion en toute légalité.

Article n°4

Partager cet article

Commenter cet article